LinkedIn Google Plus Twitter Email

Hub Anaplan 2018 : Le futur de la planification c'est maintenant

VISEO était sponsor de l’événement. Nous avons assisté à la plénière d’ouverture, découvrez ce qu’il s’y est dit.
15 Juin 2018

Grâce à Anaplan, découvrez comment connecter votre entreprise avec vos données, vos équipes et vos plans afin d’accroître l’efficacité et la productivité de votre organisation.

Anaplan a le vent en poupe : fondée en 2009 par un ancien d’IBM, l’outil de planification a connu ces dernières années un essor considérable et réalise désormais un chiffre d’affaires de 120 millions de dollars pour une croissance de 50%. Comme chaque année, l’ancienne start-up s’est installée à la Maison de la Mutualité à Paris pour son désormais traditionnel « Hub », réunissant clients et partenaires autour d’une journée de conférences et d’ateliers.

Devenir le changement

VISEO, qui a réalisé avec Anaplan de nombreux projets prestigieux, était présent en tant que partenaire sponsor. Près de 1000 visiteurs étaient réunis pour cette journée dédiée à asseoir la position d’Anaplan en tant qu'acteur incontournable de la planification en entreprise. C’est le président de la société, Frank Calderoni, qui a ouvert la plénière avec une intervention chargée de fédérer les utilisateurs autour du concept de connected planning : «Tout le monde parle aujourd’hui des technologies de disruption comme d’un raz-de-marée, mais nous devons accompagner ce changement au lieu de le subir, nous devons devenir ce changement nous-mêmes au lieu d’en être les spectateurs, explique-t-il. Tout en continuant à véhiculer les valeurs qui nous sont propres, comme l’aspect collaboratif, la production de valeur, nous devons faire comprendre à nos clients que l’enjeu principal de la planification, aujourd’hui, est d’être connectée et transverse : il faut penser différemment notre manière d’appréhender la planification, notre manière de prendre des décisions et notre manière de mettre en relation nos clients, nos collaborateurs et nos partenaires. » Il cite notamment les exemples de Louis Vuitton et de Berluti, comme significatifs de cette réussite du nouveau paradigme défendu par Anaplan, à la fois « dynamique, intelligent et collaboratif ».

La donnée au cœur des process

C’est ensuite Yves Tyrode, Directeur Général en charge du digital pour la BPCE, qui prend la parole afin de revenir sur leur collaboration fructueuse avec la plateforme : il rappelle que dans un univers bancaire très compétitif et ultra réglementé, la transformation digitale et l’automatisation des process sont des sujets qui doivent être accompagnés avec agilité et minutie. « Aujourd’hui il faut prendre compte de l’ensemble des révolutions technologiques – le cloud, le DevOps – pour ensuite mieux revenir aux fondamentaux de l’entreprise. Il faut comprendre, plus généralement, que le digital, en rapprochant l’expérience client, le collaborateur et le business process, casse des silos qui existaient de manière antédiluvienne. Désormais le facteur commun qui est au cœur de ce changement, et au cœur des process, c’est la donnée, sur laquelle il faut capitaliser. »

L’IA en ligne de mire

Anaplan, c’est aussi un fort investissement dans la R&D : les équipes de chercheurs, basées à York, San Francisco mais aussi à Paris, ont développé un moteur d’intelligence artificielle puissant destiné à ajouter une brique d’analyse prédictive au cœur de l’outil de planification. La collaboration avec ses concurrents historiques est aussi un moteur de croissance, puisque Anaplan a ouvert sa plateforme à d’autres technologies IA en se rapprochant notamment avec les départements dédiés de Google ou de Salesforce. A ce titre, c’est Maria Pergolino, Chief Marketing Officer Anaplan, qui prend la parole pour encadrer une table ronde autour du machine learning et de l’intelligence artificielle, avec Jack Whyte, Global Engineering Vice President Anaplan, et Andrew Pease, en charge de l’Analytique pour le cabinet Deloitte. « Il faut rappeler, remarque Andrew Pease, qu’aujourd’hui toute action humaine est accompagnée par une multitude de données qui transitent autour de lui via des applications ; Pour un simple trajet dans Paris, à ce titre, nous utilisons en moyenne trois applications, parfois en même temps : Waze, Uber et Google MapsCes données génèrent du bruit, et le rôle de l’intelligence artificielle embarquée dans notre plateforme est avant tout de filtrer et d’analyser ce bruit pour en tirer des constantes qui seront à la base de nos prédictions. »

La planification se situe en effet au centre de ces trois grands domaines que sont le machine learning, l’intelligence artificielle et le big data : selon Jack Whyte, « il y a fort à parier que dans les années à venir, le rôle d’un data scientist ou d’un planificateur sera avant tout de calibrer la façon dont ces trois éléments interagissent entre eux à l’intérieur d’un programme et sont interfacés, davantage que de produire des algorithmes. »

Cette année Anaplan a donc rappelé à quel point la planification en entreprise est au cœur des technologies qui sont en train de changer notre compréhension du monde : plus que jamais il faut être vigilant pour tirer le meilleur des traces opérationnelles de cette convergence des données qui permettent à un système d’être fonctionnel et efficient.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur notre offre Anaplan, n’hésitez pas à découvrir notre offre et contacter nos équipes.